Pathologies

Cicatrices atrophique, hypertrophiques, pigmentées


Un bouton  inflammatoire qui dure plusieurs jours a de fortes chances de laisser derrière lui une tache pigmentée, dans le meilleur des cas, ou bien une cicatrice en creux ou en relief.

Très connues des acnéiques, les cicatrices sur le visage peuvent donner un aspect « grêlé », très mal vécu  par les adolescents.

Actuellement, il est possible de les effacer.

On  peut individualiser trois catégories de cicatrices en fonction des traitements proposés :

  • Les cicatrices atrophiques ou « cicatrices en creux » 

On  les rencontre essentiellement dans l’acné, mais elles peuvent avoir d’autres origines : virales dans la varicelle ou le zona ; bactériennes après un furoncle ; traumatique après un bouton gratté, une blessure, …

Comment les soigner ?

  • les peelings combinés : TCA, acide glycolique, vitamine a acide.
  • la petite chirurgie : à l’aide d’un punch, on relève la cicatrice au niveau de la peau.
  • les substances de comblement : acide hyaluronique .
  • le laser fractionné ( Laser CO2 ) : il vient en complément pour lisser la peau et provoque la genèse d’une nouvelle peau.
En fait , on n’hésite pas à associer 2 à 3 techniques pour optimiser les résultats.

  • Les cicatrices inflammatoires hypertrophiques

Il s’agit de cicatrices rouges en relief, qui se développent surtout sur les peaux foncés et préférentiellement sur le décolleté, les épaules, le cou, le menton ou l’oreille.

Comment les soigner ?

  • des pansements compressifs à porter toute la nuit.
  • des injections intralésionnelles  de corticoides.
  • des  soins locaux.
  • Les cicatrices pigmentées

Elles apparaissent  le plus souvent  suite à un processus inflammatoire (bouton d’acné douloureux, bouton  excorié  par le grattage)

Comment les traite-t-on ?

  • des peelings combinés avec remise à niveau des lésions  si besoin.
  • des substances  dépigmentantes  mélangées  dans une préparation magistrale (hydroquinone, acide kojique, vitamine a acide…)
  • le laser CO2  fractionné sera utile pour lisser la peau et permettre un nouvelle cicatrisation.
Là encore, on a tendance à associer 2 à 3 techniques pour un résultat optimum
A l’exception des chéloïdes, le traitement des cicatrices n’est plus un problème insoluble.